Dieu ne t’a pas créé juste pour danser

Naïve. Quétaine. Clichée. Décousue. Hermétique. Narcissique. Extatique.
Ode à ce qui nous fascine dans la danse.

Dieu ne t’a pas créé juste pour danser fait l’apologie de la danse contemporaine telle qu’elle est, dans toute sa pluralité, avec ses forces, ses tics et ses travers. Sous ses airs moqueurs, la pièce brosse un portrait de ces « je-ne-sais-quoi » qui font de la danse ce qu’elle est, et ce que nous aimons. Derrière ses allures légères, la pièce veut interroger les goûts (ceux qui sont supposément indiscutables), les attentes du spectateur, et surtout l’appréciation de l’art. Qu’est-ce qui nous touche, nous divertit, nous fait réfléchir ? Nos travers ne sont-ils pas aussi fragiles, humains, vivants et touchants par leur vérité ?

Le spectacle est teinté d’humour, un humour qui désacralise, dédramatise, et redonne accès à tous à un art qui peut parfois sembler hermétique. Derrière ses allures légères, Dieu ne t’a pas créé juste pour danser veut interroger les goûts (ceux qui sont supposément indiscutables), les attentes du spectateur, et surtout l’appréciation de l’art. Qu’est-ce qui nous touche,  nous divertit, nous fait réfléchir ? Nos travers ne sont-ils pas aussi fragiles, humains, vivants et touchants par leur vérité ?

Dieu ne t’a pas créé juste pour danser fêtera son 10e anniversaire en 2018. Pour l’occasion, la pièce fera l’objet d’une résidence de recréation de 9 semaines dans les Maisons de la culture de Montréal, suivie d’une tournée au printemps 2018.

Chorégraphe : Marie Béland | Interprètes et collaborateurs à la création : Dany Desjardins, Zoey Gauld, Simon-Xavier Lefebvre, Anne Thériault | Recherchiste musical et DJ : MC Gilles | Dramaturge : Katya Montaignac | Répétitrices : Marilyne St-Sauveur et Rachel Harris | Concepteur d’éclairages : Alexandre Pilon-Guay |