Café Réflexions #5

Café Réflexions #5

Thomas, Veronika, Frederica, Daniele et Caroline partagent leurs expérience de retour aux ateliers de danse, contexte de festival, espace partagé en mouvement pendant ImPulsTanz – Vienna International Dance Festival

« Cela me réveille – l’espace, le studio, cet espace rempli de gens, rempli de corps en mouvement. Je ne peux pas travailler (corporellement) à la maison – ce n’est pas la même chose – dans un contexte de studio, quelque chose se libère dans mon corps, m’inspire. »

« Comment puis-je libérer ma pensée et laisser le corps parler ? Je me demandais, quand je traverse l’espace et que je ressens une sorte de vague, et je me demande – est-ce l’espace, est-ce la personne (que je rencontre), est-ce que je le génère…. beaucoup de questions. […] La communication apparaît dans et par la connexion avec soi, avec les autres et avec l’espace. »

« L’hiver dernier a été déprimant, mais il m’a poussé dans un nouveau processus, un processus qui m’a obligé à repenser ma pratique et tant de problèmes qui l’entourent. Et je l’ai vu chez certains amis aussi. Espérons que ce soit une impulsion pour faire les choses différemment. »

« Collectif? Oui. Cela m’a manqué de partager une recherche avec d’autres – l’effort partagé, la respiration, l’écoute, le mouvement – tout cela m’a manqué. »

« La danse n’a jamais été une pratique solitaire. Elle vient des célébrations, des cultes et des rituels – où les gens se rassemblent pour partager quelque chose. Même pour faire un solo on a besoin de quelqu’un pour nous faire un feedback, pour parler de l’expérience, on a besoin d’un spectateur. C’est plutôt normal donc que bouger ici (dans le studio) ensemble avec tout le monde sent bien. Parfois accablant, impressionnant peut-être, mais bien. »