Fluid Grounds

Première mondiale au Festival TransAmériques 2018. Fluid Grounds est une performance chorégraphique déambulatoire, tracée et mise en mouvements par Benoît Lachambre. Deuxième volet d’un triptyque amorcé avec Lifeguard, un solo de Benoît Lachambre crée en 2016, Fluid Grounds est une production Par B.L.eux et Sophie Corriveau en coproduction avec l’Agora de la danse et le Festival TransAmériques.

Dans ce deuxième opus, 5 performeurs se rencontrent dans la fabrication d’espaces déambulatoires en questionnant ensemble les notions de présence, de lien, d’espace et l’idée de tracés tisseurs de mémoire et catalyseurs chorégraphiques.

À l’aide de technique de taping sur le sol et les murs, ils dessinent, des vecteurs de mouvements, esquissant avec les spectateurs une cartographie des présences. Les dessins adhésifs prenant alors vie font lieu de reconnaissance du lien. Ils constituent une mémoire visible de l’historique du relationnel et représentent plastiquement le potentiel des prises de conscience inhérentes à la reconnaissance de l’unifiant.

Les traces changeantes sont modulées par les mouvements des spectateurs et soutenues par un dispositif sonore qui dynamise plusieurs variations de textures d’habitation et de mémoires dans l’installation. Tous ces éléments définissent à chaque fois une pièce en mutation constante dans laquelle le liant s’installe autour de l’événement chorégraphique et de la profondeur sensorielle. Les performeurs deviennent véhicules de perceptions alors qu’ils accompagnent les spectateurs et s’adressent à eux à travers leurs sens kinesthésique et spatial.

Changeant au grès des espaces et de la fluctuation des êtres, cette pièce s’adresse à des environnements qui offrent une libre circulation du public et des performeurs et offrent des fluctuations d’espaces intrinsèques aux liens et aux rencontres. Le spectateur a le choix entre une observation plus passive ou plus investie à travers diverses modalités d’actions et d’attention, dans l’observation et le ressenti. Regard direct ou indirect, regard caméra avec l’utilisation des téléphones portables, lien tactile, perception auditive, tous ces possibles perceptifs contribuent à questionner les différents points de confluence et les interrelations entre réel et fiction.

Véritable exploration de l’expression du geste et du ressenti sous une forme plastique et visuelle, Fluid Grounds permet au mouvement de se redessiner. Cette pièce est un moyen pour Benoît Lachambre et Sophie Corriveau de continuer à questionner au sein de la communauté comment la danse peut être action poétique vers une découverte de l’être, de sa sensibilité, de son intelligence. Un appel est fait aux traces et à l’accumulation des mémoires et des vécus dans l’objet fabriqué comme vecteur de rassemblement et de multiplicités. De rouleaux à tracés visuels et sensoriels, à l’amalgame en corps mémoires, l’objet questionne les degrés de l’existence de l’oeuvre à travers le temps.

Mise en valeur du geste, de son émotion, par un éveil des sens et une porte ouverte vers l’imaginaire, Fluid Grounds se veut un espace vibratoire et sensoriel où le corps et la danse coexistant avec tous les aspects de l’oeuvre : la présence, l’action, ce qui nous unit et ce qui nous survit.

Un spectacle de Par B.L.eux + Sophie Corriveau
Direction et conception visuelle et kinesthésique Benoît Lachambre
Idéation Sophie Corriveau + Benoît Lachambre + Nancy Tobin
Performance et collaboration à la création : Marcio Canabarro + Sophie Corriveau + Benoît Lachambre + Anouk Thériault + Nancy Tobin
Conception sonore Nancy Tobin
Lumières Jean Jauvin
Regard extérieur Martin Bélanger
Conseil artistique Katya Montaignac + Angélique Willkie
Performeurs à la recherche en création Simon Portigal + Seckin Cinar
Direction technique Samuel Thériault

Coproduction Festival TransAmériques + Agora de la danse (Montréal) + Charleroi Danse
Codiffusion Agora de la danse

Création au Festival TransAmériques, Montréal, les 1, 2 et 3 juin 2018

Première française au Centre national de la danse, Paris, le 20 juin 2018